Une thérapie qui a toujours existé

« L’art de la thérapeutique vertébrale est ancien et je tiens en haute estime ceux qui l’ont découvert, tout comme ceux qui génération après génération me succèderont, et dont les travaux contribueront à l’art naturel de guérir».*   (de articulis) Hippocrate (435 av JC)

Les héritiers de ces travaux décrits par Hippocrate sont aujourd’hui les Chiropracteurs, les Ostéopathes et les Etiopathes.

La spécificité de ces pratiques tient à leurs principes, ainsi qu’à leur mode de fonctionnement : spécifiques des Etats-Unis d’Amérique pour les premiers, européanisés pour les seconds et véritablement occidentaux pour les étiopathes.

Directement issue de l’étiopathie animale de par sa méthode mécaniste, inspirée de la pensée de Descartes et du concept déterministe de Simon Laplace appliquée à la thérapeutique, l’ostéopathie animale mécaniste est née de la volonté de praticiens étiopathes animaliers de s’inscrire dans un développement moderne et universel de la thérapie manuelle appliquée aux animaux.

Afin d’assurer son développement et son intégration dans un cadre légal en France et en Europe, les étiopathes animaliers ont décidé de reprendre leur nom d’origine en tenant toutefois à y adjoindre le terme mécaniste.

 

D’abord pratiquée sur l’homme, la thérapie manuelle mécaniste a été appliquée au cheval par la volonté de quelques praticiens étiopathes et ostéopathes. C’est en 1993 que ces derniers ont défini la méthode mécaniste équine et ainsi posé les bases de la pensée mécaniste animalière qui nous rassemble aujourd’hui.

L’application sur les chiens et chats ainsi que sur les bovins découlera quelques années plus tard de ces travaux menés préalablement sur la gente équine.

 

...aujourd’hui...

Aujourd’hui l’ostéopathie animale mécaniste a développé plus largement l’application de ses principes fondamentaux à la plupart des vertébrés, et fait de l’étude de la biomécanique des quadrupèdes son principal champ de développement.

Pour ce faire elle mène, en collaboration avec d’autres structures, des programmes de recherches visant à objectiver les pratiques de l’ostéopathie animale mécanistes.